One thought on “La Conquérante”

  1. Je viens de lire cet roman de Robert Brasillach, le patriote que de Gaulle a laissé fusillé pur des raisons qui me sont claires. Brasillach aurait été une reproche permanente-le vrai patriote par opposition au patriote faux qui agissait pour des forces des ténèbres, le genral douteux qui dix ans plut tard a trahi l’Algérie à fin de pouvoir personellent continuer à marcher « dans le sens de l'histoire ». J'ai moi-même écrit un hommage a cet homme fidèle Fidélité a marqué tout [...]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *