Niourk

Niourk Au xxve si cle Depuis une catastrophe cologique majeure survenue environ cinq cents ans auparavant et qui a provoqu l ass chement des oc ans la Terre est redevenue une plan te o les hommes vivent no

  • Title: Niourk
  • Author: Stefan Wul
  • ISBN: 9782207301289
  • Page: 166
  • Format: None
  • Au xxve si cle Depuis une catastrophe cologique majeure, survenue environ cinq cents ans auparavant et qui a provoqu l ass chement des oc ans, la Terre est redevenue une plan te o les hommes vivent nouveau l tat primitif Parmi ceux ci, une tribu a lu domicile dans l ancien Golfe du Mexique, aux abords du continent nord am ricain Le sorcier de la tribu, appel LAu xxve si cle Depuis une catastrophe cologique majeure, survenue environ cinq cents ans auparavant et qui a provoqu l ass chement des oc ans, la Terre est redevenue une plan te o les hommes vivent nouveau l tat primitif Parmi ceux ci, une tribu a lu domicile dans l ancien Golfe du Mexique, aux abords du continent nord am ricain Le sorcier de la tribu, appel Le Vieux, d cide de se rendre Santiago de Cuba, que les hommes consid rent comme le domaine des dieux son retour, l unique enfant la peau noire de la tribu devra tre mis mort Cependant, au bout de plusieurs jours, le Vieux ne r appara t pas L enfant noir d cide alors de partir sa recherche, loin de se douter que son p riple va lui faire red couvrir les vestiges de la civilisation que fut celle du xxe si cle

    One thought on “Niourk”

    1. Mon avis contient quelques spoilers afin d'illustrer certaines de mes affirmations.L'histoire se déroule au XXVe siècle. Suite à une catastrophe écologique advenue il y a cinq cents ans, les océans se sont asséchés et la température a baissé de telle façon que les continents sont devenus des montagnes enneigées. Devenue invivable, la Terre est abandonnée par la plupart des êtres humains au profit de Vénus. Cependant, quelques Hommes existent encore sur la planète « bleue », mais [...]

    2. Un bon récit post-apocalyptique où, sans qu'elle soit directement nommée, on reconnaît notre bonne vieille terre Les hommes sont revenus à l'âge de pierre, mais côtoient encore les vestiges de l'ancienne civilisation, à l'image de Niourk (forme déformée de New-York)

    3. D’abord récit initiatique, dans un univers post-apocalyptique primitif, le livre s’oriente par la suite vers la science-fiction. L’ensemble est un peu vieillot et clairement orienté « jeunesse », mais se montre bien rythmé et dynamique, de quoi soutenir la lecture et la curiosité.Une catastrophe climatique est survenue. Les civilisations se sont alors effondrées, ne laissant plus à la surface de la Terre que des créatures humaines déboussolées. Quelques centaines d'année ont pa [...]

    4. Orwell, Huxley et Houellebecq sont les seuls auteurs que j'ai déjà lus et qui semblaient se regrouper plus ou moins sous le genre de science fiction. Ainsi, n'étant pas familière avec le genre, Niourk fut un peu ma découverte de ce monde particulier. Ère post-apocalyptique, critique de la société moderne et de ses grandes ambitions parfois destructrices, ce roman relate la quête de l'enfant noir qui s'érige en tant qu'individu pensant. Le personnage évoluera, passera de membre de la t [...]

    5. I read this book in 1992. And it really marked me. I don't remember much of the story but the message stayed.I remember at some point the hero says there is no ocean anymore and that you can go from Cuba to Florida by foot. As a kid i tried to imagine that and I was like: oO. I think that in some way this is the book that made me become aware of the environmental problem. way before Al Gore and Home! ;)

    6. J'avais 10 ans quand j'ai lu ce livre de science-fiction, un genre que je n'ai finalement pratiquement pas exploré par la suite. J'ai un peu oublié les péripéties du héros, mais si je me souviens encore du titre, c'est que ce livre m'avait marqué, et bien plu. Un stimulant pour l'imaginaire.

    7. Una historia del futuro del futuro. Nos cuenta como sobreviven una tribu de "salvajes" en un mundo adverso. Y como se les complica todo cuando el Viejo decide que el niño negro debe ser sacrificado.El libro me estaba encantando, fácil de leer, adictivo, interesante hasta el último tercio, que al autor se le va la pinza, y aunque sigue estando bien, rompe con todo lo anterior. Me ha dejado la sensación que eran dos novelas distintas que decidió juntar.

    8. I read this book as a child and it really influenced me deeply. I remembered a great feeling of adventure and lots of mystery. Now that I'm reading it again as an adult I'm not that overwhelmed by it but I still think it has a good atmosphere and it's refreshing to read good SF by a French author.

    9. Divisé en cinq parties, des chapitres courts, le style de Stefan Wul est clair, net, précis, sans fioritures, accessible par des jeunes lecteurs dès 12 ans et nous plonge dans un monde post-apocalyptique où l’humanité a régressé. En relatant l’histoire de l’enfant noir et de sa tribu, l’auteur aborde des thèmes tels que la différence et le racisme, l’évolution des espèces, la religion, le clonage et pose, déjà à l’époque, le problème de traitement des déchets radioac [...]

    10. There really are two stories in this book masquerading as one. One follows the life of a tribe in a post-apocalyptic world, the other the apotheosis of enfant noir. The first ought to be in a separate novel, and the second ought to be in the trash.

    11. good old sci-fi with its flaws and its virtues. great imagery, really realistic descriptions of the heros' thoughts, yet some of the plot resolutions were not that believable. as I said, good old sci-fi. plus, it was in french! looking forward to reading some more classic french sci-fi.

    12. I read this book for class. It was pretty cool to read a Syfy book in Literature class, but I remember this book being a little odd, with not enough action in it.

    13. Une superbe dystopie sur une terre post apocalyptique revenue à l'âge de pierre. Le récit est parcouru par une philosophie intéressante. Il m'était totalement inconnu, c'est une belle surprise !

    14. Beaucoup d'idées mais comme pour "Oms en série" j'aurai aimé plus de description de ce monde, surtout la ville. La fin est déconcertante

    15. Read it as a young kid that just started getting into Sci-Fi. A revelation. I have re-read that book 4 or 5 times.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *