Misopogon

Misopogon C est Antioche ville phare de l Orient christianis qu en f vrier un homme laisse exploser sa col re dans un discours le Misopogon l Ennemi de la barbe qui a travers les si cles sans perdre d

  • Title: Misopogon
  • Author: Julian the Apostate Emperor Julian
  • ISBN: 9782251799704
  • Page: 238
  • Format: Paperback
  • C est Antioche, ville phare de l Orient christianis , qu en f vrier 363 un homme laisse exploser sa col re dans un discours, le Misopogon l Ennemi de la barbe , qui a travers les si cles sans perdre de sa force Quand tant d autres ont disparu, ce document fut conserv par la gr ce des dieux, peut tre, mais surtout du fait de l tonnante personnalit de son auteurC est Antioche, ville phare de l Orient christianis , qu en f vrier 363 un homme laisse exploser sa col re dans un discours, le Misopogon l Ennemi de la barbe , qui a travers les si cles sans perdre de sa force Quand tant d autres ont disparu, ce document fut conserv par la gr ce des dieux, peut tre, mais surtout du fait de l tonnante personnalit de son auteur qui ne laissait personne indiff rent, pas m me ses pires d tracteurs L homme n est rien moins que l empereur Julien, dit l Apostat Son discours, magnifiquement authentique car si peu conventionnel, claire le rendez vous manqu entre les valeurs qui l animaient, novatrices autant que r actionnaires, et la r alit complexe d une civilisation en marche malgr lui Il souligne aussi la tension entre son id al philosophique, teint de mysticisme ambitieux, et la mission du chef d tat qui aurait d continuer d uvrer l unit imp riale dans le respect des diff rences et dans une relative acceptation des m diocrit s humaines Discours d adieu Julien tourne le dos Antioche pour suivre les traces d Alexandre le Grand et mourir, quelques mois plus tard, sous les traits des Perses.

    One thought on “Misopogon”

    1. "Contre la barbe" : cette barbe, c'est celle de Julien, surnommé "l'Apostat" par ses détracteurs, dont les habitants d'Antioche se moquaient dans des chansons pour épuiser sa patience. Empereur du quatrième siècle, neveu de Constantin, il dévora les œuvres des philosophes dans sa jeunesse, pillant en cachette les bibliothèques. Arrivé au sommet de l'empire, il tenta de contrecarrer l'inexorable succès de la religion chrétienne qui l'exaspérait, regrettant le culte ancestral des dieux [...]

    2. Julian the Apostate was annoyeddisrespected by the inhabitants of Antioch, he defends himself in "Beard Haters" with sarcasm, irony and a good measure of wit. Yet his humorous reference to his own unkempt beard with lice running freely about is an image that you would think an emperor of Rome would avoid, yet he uses it an a device to heap shame on the "effeminate, licentious, greedy" Antiochans for their disrespect of himself and the gods. It's amazing this pamphlet has survived the passage of [...]

    3. -- for it surely is not to be believed that out of goodwill towards you I spoke those words to you then; but I was, I think, hunting after a reputation for piety towards the gods and for sincere good-will towards you, which is, I think, the most absurd form of flattery.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *